Salaire de médecin assistant en France

salaire médecin assistant

En France le médecin assistant apporte des soins sous la direction d’un médecin titulaire. Il peut être amené à mener des examens complets, soigner et conseiller les patients. Le médecin assistant peut également prescrire des médicaments. Qui peut occuper le statut de médecin assistant ? Quelle législation autour? Quel est le salaire de l’assistant médecin en France? Nous vous disons tout dans cet article.  

 Qui peut exercer la fonction ?

Il faut préciser que médecin assistant n’est pas une profession mais un titre dont bénéficient les praticiens recrutés après contrat. Ces praticiens sont recrutés et non titulaires. Ce titre peut être accordé aux internes en médecine, pharmaciens , aux chirurgiens dentistes sous certaines conditions. Ces dernières sont inscrites dans le Code de la santé publique ( article R6152-501 et R6152-502).

Que fait exactement le médecin assistant

Son principal rôle est d’assister le généraliste débordé. Le médecin assistant peut être amené à analyser et interpréter les résultats des tests qu’il opère. Il assiste également le médecin pendant les opérations ou procédures médicales complexes . En tenant par exemple l’équipement.

Il peut aussi prescrire des soins ou des traitements avec l’accord du médecin titulaire. En outre, peut recueillir et rassembler les données médicales du patient. Le médecin assistant supervise et coordonne également les activités des techniciens ou aide techniciens.

Salaire de médecin assistant en France

La rémunération des médecins assistants est fixée par décret. Il peuvent également prétendre à des primes et des indemnités concernant les gardes et astreintes.

Le salaire moyen des médecins assistants en France est estimé à 30.000 euros par an. Les médecins assistants débutants perçoivent quant à eux 27.000 euros. Les plus expérimentés peuvent toucher 35.160 euros par an.

Les médecins assistants pour pallier aux déserts médicaux français

En 2017 déjà , dans les Hauts de France , une association de jeunes généralistes avait mis en place le statut de médecin assistant. Ceci dans le but de faciliter l’ accès aux soins à Boollezeele, ( à 30km de Dunkerque). Une zone où il était difficile d’attirer de jeunes généralistes.

Ces médecins assistants étaient venus assister les généralistes débordés dans la région. Certains de ces médecins assistants ont décidé de s’y installer.

Législation autour du titre de médecin assistant

Le Conseil National de l’ordre des médecins a défini un contrat type. Ceci pour l’exercice de la médecine en qualité d’assistant d’un docteur en médecine. Voici quelques points qui y sont soulevés :

  • Utilisation des documents du médecin titulaire

Le médecin assistant « utilise les ordonnances ainsi que les feuilles de soins et imprimés pré-identifiées au nom du médecin assistant qu’il assiste ». Ceci durant toute la durée du contrat. Sur l’ensemble des feuilles de soins l’identification nominale du médecin titulaire autant que de son assistant doivent apparaître.

  • Répartition des gardes

Le médecin titulaire ainsi que son assistant se mettent d’accord au préalable pour la répartition des gardes, auxquelles le médecin titulaire participe. En application du tableau départemental de permanence des soins.

  • Honoraires

Le médecin assistant reçoit les honoraires correspondant aux actes effectués sur les patients à qui il donne ses soins. « Le titulaire quant à lui reverse mensuellement le total des honoraires reçus par l’assistant au cours du mois écoulé. L’ assistant est préalablement informé. De la nature et du montant des charges liées à son activité au sein du cabinet du médecin titulaire »

  • Utilisation des locaux

Le médecin titulaire et son assistant doivent se mettre d’accord pour l’utilisation en commun de locaux professionnels. Dont le médecin titulaire dispose déjà. Ceci pour que les deux parties puissent exercer leur profession dans les meilleures conditions matérielles.

  • Charges fiscales

Toujours selon la législation, le médecin assistant ainsi que le médecin titulaire doivent assumer les charges fiscales et sociales qui leur incombent. Chacune des deux parties « conserve la charge de sa responsabilité professionnelles pour laquelle il doit s’assurer auprès d’un organisme de son choix. Le médecin assistant adresse au titulaire son attestation d’assurance. De même que le médecin titulaire justifie auprès du médecin assistant de son assurance de responsabilité civile professionnelle »

Le statut de médecin assistant est de plus en plus rependu en France. On note de plus en plus des internes en médecine occuper ces fonctions.  Dans le but de se familiariser avec l’exercice de la médecine.

Vous êtes intéressés par le statut de médecin assistant? Vous souhaitiez en savoir plus? Inscrivez vous auprès de notre agence d’intérim spécialisée dans le médical pour ne rater aucune opportunité.

Partagez :

Nos articles récents

Découvrez régulièrement nos derniers articles et conseils autour de l’emploi médical.

Newsletter 

Lorem ipsum dolor sit amet conse ctetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor
incididunt ut labore et dolore aliqua.