Salaire Ibode en France (2021)

salaire ibode

La profession d’Infirmier de bloc opératoire (IBODE) a subi de nombreuses évolutions au cours de ces dernières années. Autant dans le rôle qu’on leur attribue dans le bloc opératoire que dans la prise en charge et le suivi du patient. Le salaire ibode a lui toujours été source de conflit entre les ibodes et leur ministère de tutelle.

Depuis 2013, le nombre d’infirmiers de bloc n’a cessé de baisser sur le territoire national. Une situation due en partie à la baisse du nombre de blocs opératoires en France accentuée par la crise sanitaire. Malgré les revalorisations concernant le salaire des ibodes constatées ces dernières années, les conditions de travail de ces infirmiers continuent de se dégrader.

Salaire des IBODES en France

En France le salaire moyen d’un ibode est estimé à 2620€, ce qui représente un salaire brut annuel de 41.400 €. En début de carrière , la rémunération d’un infirmier de bloc débute à 1870 €. Alors qu’en fin de carrière ce salaire peut atteindre 4500 € net mensuel.

Les compétences des IBODES ont été revues par un décret en Janvier 2015, leur attribuant plus de responsabilités dans le bloc opératoire et reconnaissant leurs compétences. En 2017 , les infirmiers de bloc avaient déjà bénéficié d’une revalorisation salariale de +3,7 %.

Il s’agissait de la plus importante augmentation de salaire parmi les professions paramédicales qui ont été analysées lors de la septième édition du baromètre de l’appel médical. Il faut cependant noter des disparités entre le secteur privé et la fonction publique.

Les infirmiers de bloc restent mieux rémunérés dans le secteur privé avec 3384 € de salaire brut mensuel . Parallèlement un IBODE dans la fonction publique perçoit en moyenne 3173 €. Cependant la pénurie d’IBODE reste toujours d’actualité malgré l’attractivité relative du salaire mensuel. Depuis le 23 septembre dernier , les infirmiers de bloc (IBODE) font d’ailleurs entendre leurs voix.

Les raisons de la mobilisation des Ibodes en 2021

Le 23 Septembre dernier, les inter syndicales d’infirmiers et des associations d’étudiants infirmier de bloc opératoire ont sonné la mobilisation. Des manifestations dans le but d’interpeller le ministre de la santé sur la situation des IBODES en France. Ces derniers dénoncent entres autres l’épuisement des agents et le manque de reconnaissance.

Il faut dire que la mobilisation les ibodes dure depuis plus d’un an. La profession subit pleinement les effets de la crise sanitaire. Les infirmiers de bloc opératoire doivent faire face aux conséquences des déprogrammations liées à l’épidémie de Covid-19. Par exemple certaines interventions ont été repoussées voire annulées.

Des bouleversements qui ont chamboulé la majorité des blocs opératoires en France. Parmi les autres revendications, les ibodes déplorent des conditions de travail de plus en plus précaires. Une situation due en partie à certaines restrictions budgétaires auxquelles sont confrontés certains établissements hospitaliers.

Parallèlement les infirmiers de bloc opératoire dénoncent « Des salaires ibodes jugés trop bas au regard de leurs compétences et responsabilités, un management toujours plus centré au rendement , l’absence de reconnaissance de la pénibilité inhérente au métier, une réingénierie de la formation en panne depuis plus de dix ans.« 

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Nos articles récents

Découvrez régulièrement nos derniers articles et conseils autour de l’emploi médical.

Newsletter 

Lorem ipsum dolor sit amet conse ctetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor
incididunt ut labore et dolore aliqua.