Manipulateur radio : Entre pénurie et méconnaissance de la profession

Prés de cent millions d’actes de radiologie sont réalisés chaque année en France. Un chiffre qui contraste avec la pénurie de manipulateurs radio notée depuis un certain temps. Depuis 2017, des tensions croissantes sont notées sur le marché du travail des manipulateurs radio.

Selon le Rapport IGAS 2020-063R de Février 2021, le taux de vacance de postes est de 6% en Île-de-France. Une tension qui est présente dans toutes les régions de France.

Les principales causes de la pénurie de manipulateurs radio

Le rapport IGAS 2020-063R fait par l’Inspection Générale des Affaires Sociales en début d’année, avait ressorti plusieurs causes. Parmi les plus notables, il y a d’abord le fait que le nombre de MEM (Manipulateur d’Électroradiologie Médicale) ait baissé sous le « double effet d’une baisse du nombre d’étudiants admis en formation, et d’une proportion croissante d’étudiants qui ne terminent pas leurs études ». De ce fait entre 2011 et 2019 le nombre de MEM formé a drastiquement diminué.

En dehors de la pénurie d’étudiants formés , on note également une politique salariale peu attirante dans la spécialité. Il faut aussi souligner que la profession reste assez méconnue.

Une situation qui entraine un véritable manque de manipulateurs radio au sein des établissements de santé et causant des problèmes d’accès aux soins et aux examens pour les patients.

Les centres de radiologie, les cliniques privées et les CHU sont particulièrement concernés par cette pénurie. Les difficultés de recrutement de manipulateur radio entrainent des postes durablement vacants.

En parallèle  , il y a une forte augmentation d’examen d’imagerie favorisée en partie par la montée des maladies chroniques et le développement de la radiologie interventionnelle. Les manipulateurs radios ont d’ailleurs étés très sollicités lors de la pandémie. La tomodensitométrie thoracique (TDM) est devenue l’examen de référence dans le diagnostic Covid 19.

Sensibiliser le grand public sur la profession

 

L’ Association Française du Personnel Paramédical Électroradiologie (AFPPE) a d’ailleurs décidé de se mobiliser sur le sujet en lançant une campagne de sensibilisation auprès des plus jeunes. Une campagne de communication qui a débuté ce 1er novembre . La campagne sur le métier de manipulateur en radiologie se déroulera sur une semaine. Une campagne en amont de la journée internationale de la radiologie prévue le 8 novembre prochain.

  • Partager