sport sur ordonnance

Sport sur ordonnance : une pratique pour encourager les professionnels de santé

Un guide a été créé par la Haute Autorité de Santé dans le but de prescrire le sport sur ordonnance. Ceci encouragera les médecins à prescrire du sport aux personnes souffrants de maladies chroniques. Le << sport sur ordonnance >> est autorisé depuis 2016, cependant, cette pratique a du mal à plaire malgré ses avantages.

Les personnes souffrant de maladies graves et chroniques, ont la possibilité de se voir prescrire des séances d’activité physique adaptées. L’objectif : l’amélioration de leur état physique mais aussi la diminution de la dépendance du système de soins à l’allopathie.

Un plan pour engager les médecins généralistes

Comme expliqué plus haut, le sport sur ordonnance a du mal à plaire depuis qu’il a été autorisé. Ceci est dû au manque de financement, au delà de la première consultation, par l’assurance maladie, de même que le manque d’adhésion de la part des médecins généralistes.

Ainsi, pour aider les médecins généralistes, la HAS a communiqué un guide et six référentiels par pathologie. Il constitue un outil important vu les bienfaits du sport dans le traitement de maladies comme l’obésité, les maladies cardiovasculaires…

 Le sport:  une activité physique qui a beaucoup d’avantages

Conformément aux prescriptions de l’Organisation Mondiale de la Santé, tout individu devrait au minimum, pratiquer une activité physique. Néanmoins, ces activités doivent être adoptées tout au long de la vie.

Six maladies chroniques concernées

Le guide précise des prescriptions pour six maladies chroniques : surpoids et obésité, diabète de type 2, hypertension artérielle, bronchopneumopathie chronique obstructive, maladie coronaire stable et accidents vasculaires cérébraux. Un questionnaire d’aptitude et une grille d’évaluation des risques et de la condition physique font partis des mécanismes mis à la disposition des médecins afin de les aider à prescrire la bonne dose de sport.

Strasbourg, la commune innovatrice

Depuis 2012, Strasbourg est le centre de la prescription du sport sur ordonnance. C’est ainsi que le mécanisme, adopté par la ville et par 350 médecins généralistes, a atteint plus de 2 500 patients. Ceci est destiné aux personnes atteintes de diabète, d’obésité, d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, du sida, ainsi qu’aux personnes âgées affaiblies.

Les pouvoirs publics travaillent à présent à la mise en place d’une politique de promotion du sport par ordonnance. La HAS, quant à elle, continue ses travaux et prévoit de publier pour 2019, des recommandations pour la prescription d’activité physique pour d’autres pathologies à savoir les cancers, l’insuffisance cardiaque chronique et la dépression, de même qu’aux personnes âgées et femmes enceintes.

Divers

Laisser un commentaire