Sage-femme : fiche métier et formations !

Le métier de sage-femme demande plusieurs exigences dont l’une des principales est le fait d’être à l’aise avec les nouveaux-nés. C’est un métier qui demande beaucoup de patience et d’assistance vis-à-vis des femmes enceintes durant toute la période.

En quoi consiste le métier de sage-femme ?

La sage-femme assiste les femmes enceintes durant ces deux périodes : prénatale et post-natale. La sage-femme a la possibilité d’exercer soit en clinique, en hôpital ou en libéral.

NB : Malgré que le métier de sage-femme soit pratiqué majoritairement par des femmes, il est ouvert aux hommes depuis quelques années.

Le rôle primordial d’une sage-femme est d’observer la grossesse durant sa quasi-totalité. La sage-femme peut donc établir des séances de préparation à l’accouchement, permettre aux mères d’acquérir diverses techniques de détente.
Elle peut en outre recommander et effectuer des examens cliniques comme les échographies obstétricales dans le but de contrôler la santé du bébé.

C’est ainsi que les sages-femmes collaborent en équipe, particulièrement avec les anesthésistes et les gynécologues-obstétriciens ( qui gèrent les complications et réalisent certains actes comme la césarienne).

Après la naissance du bébé, la sage-femme vérifie que ce dernier se porte bien et exécute les premiers soins. De même, elle doit à nouveau suivre la  mère et la conseiller sur différents points importants dans le début de la vie de l’enfant à savoir l’allaitement.

La sage-femme effectue aussi les soins postnataux de la mère et a la possibilité d’organiser des séances de rééducation.
Au delà d’une grossesse ou d’un accouchement, la sage-femme peut également conseiller les femmes sur les moyens de contraception.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour devenir sage-femme ?

  • Être tenace : Ce métier demande une grande force mentale. Ainsi, au delà de leur emploi du temps très chargé, les sages femmes doivent être résistantes physiquement comme moralement, d’autant plus que certains accouchements ne se passent pas souvent comme prévu.
  • Avoir le sens du relationnel : les sages-femmes assistent plusieurs mamans à la fois dans une période importante de leur vie. Elles doivent donc être en mesure de les rassurer concernant l’accouchement.
  • Avoir de très bonnes connaissances théoriques et pratiques

Quelles formations suivre pour exercer le métier de sage-femme ?

Pour exercer le métier de sage-femme, 5 années d’études sont nécessaires.
Les étudiants devront s’orienter vers les écoles spécialisées de sages-femmes après avoir effectué une année de PACES en faculté de médecine. Une fois cette première année achevée, ces derniers devront participer à un concours d’entrée en école de sage-femme. Ce concours est très sélectif étant donné que la profession est soumise à un numerus clausus.

Les trois premières années, PACES comprise, permettent l’obtention du Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGS Maïeutique) qui est l’équivalent d’une licence. Lorsque ce diplôme est acquis, les futures sages femmes suivent deux dernières années d’études pour obtenir le Diplôme de Formation Appliquée en Sciences Maïeutiques (DFASM) donnant ainsi le grade de master.

Divers

Laisser un commentaire