infirmière en pratique avancée

Infirmière en pratique avancée : une solution aux déserts médicaux ?

On distingue jusqu’ici peu d’infirmières en pratique avancée en France. Ainsi, la plupart d’entre elles sont encore dans le processus d’apprentissage. Ces dernières pourraient annoncer une nouvelle nature de prise en charge des patients, en étroite collaboration avec les équipes médicales.

Les infirmières en pratique avancée ont été formées pour diminuer la charge de travail des médecins dans les territoires où ils sont surchargés du fait de la démographie médicale déclinante.

La loi de modernisation de notre système de santé a fait bénéficier au préalable aux infirmières exerçant au sein d’équipes pluri professionnelles :

  • en MSP,
  • en Centre,
  • ou en Pôle de santé.

L’infirmière en pratique avancée participe à la prise en charge complète des patients dont le suivi lui est délégué par un médecin ( qui reste cependant maître de la conduite diagnostique et des choix thérapeutiques dont bénéficie le patient ).

L’exercice de sa pratique ne pourra se faire qu’en association avec tous les professionnels contribuant à la prise en charge du patient. De plus, elle est invitée à participer à l’organisation des parcours du patient entre :

  • les soins de premier recours,
  • les médecins spécialistes de premier ou deuxième recours,
  • et les établissements et services de santé ou médico-sociaux.

Infirmière en pratique avancée : de nouvelles charges de travail ?

Avec ses nouvelles fonctions, elle se retrouve au centre d’un nouveau mécanisme de prise en charge des patients. Ses domaines d’intervention sont ainsi précisément définis et portent sur :

  • les maladies chroniques stabilisées, la prévention et les poly pathologies courantes en soins primaires.
  • l’oncologie et l’hémato-oncologie,
  • la pathologie rénale chronique, la dialyse et la transplantation rénale.

Infirmières en pratique avancée et professionnels de santé

D’ici 2020, les infirmières en pratique avancée diplômées seront au nombre d’environ 200. C’est pourquoi ce phénomène constituera une transformation culturelle pour les médecins. Autrement dit, il leur faudra apprendre à travailler ensemble.

Les règles d’interaction et de fonctionnement devront être, dans l’ensemble, définies dans le cadre du travail en équipe. De ce fait, l’exploit de l’infirmière en pratique avancée résidera dans l’adaptation de ce nouveau type d’exercice par les équipes qui, vont ressentir l’utilité de coopérer ensemble et donner à la pratique avancée sa place au sein du processus de prise en charge des patients.

NB : Si leur intégration à venir dans le système hospitalier ne semble pas poser de problème spécifique, l’arrivée des infirmières en pratique avancée dans le libéral laisse ouverte la question portant sur leur mode de rémunération, non résolue à ce jour et pour laquelle le Ministère de la Santé a promis une réponse d’ici Juin 2019.

Actualité

Laisser un commentaire