infirmier

Infirmier : tout savoir sur le métier et les formations à suivre !

On évalue aujourd’hui environ 515 000 infirmiers dont 75 % d’entre eux travaillent dans un établissement de santé public ou privé. Il existe de nos jours, de multiples débouchés pour l’infirmier, que ce soit en centres hospitaliers publics ou privés ou en libéral.

Qu’est-ce que la profession d’infirmier ?

Les tâches journalières de l’infirmier sont les suivantes : réaliser des soins qu’ils soient de nature préventivecurative ou palliative. Le principal objectif de l’infirmier est l’amélioration et le maintien de l’état de santé des patients. Celui-ci travaille en coopération avec toute l’équipe soignante, particulièrement lorsqu’il exerce en centre hospitalier.

L’infirmier a la possibilité d’agir si et seulement si le médecin en a fait la demande. Il a alors l’obligation d’appliquer le traitement qui a été recommandé par l’équipe médicale. En outre, étant soumis au secret professionnel, l’infirmier doit nécessairement avoir des qualités d’écoute et de patience.

En fonction de la structure, l’infirmier pourrait être amené à effectuer des soins d’urgence, de la prévention, de l’assistance…

Où exercer le métier d’infirmier ?

L’infirmier a la capacité d’exercer au sein d’un environnement hospitalier. Son calendrier est donc élaboré selon l’alternance des équipes. De plus, il peut être amené à travailler de jour comme de nuit, mais aussi le week-end, car les patients ont besoin d’une présence ou de soins 24 h sur 24.

L’infirmier peut aussi exercer en libéral, c’est-à-dire soit en ouvrant son propre cabinet soit en allant directement chez les patients. Il travaille aussi dans des maisons de retraite, des centres de réadaptation, des centres antidouleurs,…

Quelles formations faut-il suivre pour devenir infirmier ?

Pour travailler en tant qu’infirmier, il est fondamental d’acquérir un Diplôme d’État. Ce même Diplôme d’État ( DE ) est délivré par l’IFSI : Instituts de Formation en Soins Infirmiers. On note que les étudiants sont de plus en plus nombreux à se présenter aux concours d’entrée en écoles d’infirmiers, ce qui entraîne donc une sélection assez exigeante. Par ailleurs, il est obligatoire d’être titulaire du baccalauréat.

Le concours classique, scindé en trois épreuves (2 épreuves écrites permettant d’accéder, lorsque l’on a la moyenne, à une épreuve orale) exige une bonne préparation. C’est la raison pour laquelle, il existe des prépas à distance ou en classe, permettant d’assister les étudiants tout au long de leurs révisions. En définitive, la durée des études est de trois années grâce auxquelles les diplômés peuvent exercer leur profession.

Divers

Laisser un commentaire