Le gynécologue-obstétricien : définition, parcours

Le médecin gynécologue-obstétricien est spécialisé dans l’étude du fonctionnement de la femme, de son appareil génital, de la grossesse et de l’accouchement et de ses suites. Il intervient dans plusieurs domaines que sont la sexualité, la contraception et le dépistage du cancer.

Rôle et compétences du gynécologue-obstétricien?

  • Rôle du gynécologue-obstétricien

Le gynécologue-obstétricien assiste et surveille la grossesse de la femme enceinte, lors de visites régulières. Il contrôle l’évolution de l’embryon, puis du fœtus, et l’effet de ce dernier sur la future mère.

Il s’assure particulièrement que le col de l’utérus reste bien fermé, et pratique des examens du fœtus pour déceler des risques de malformation. Ce dernier peut proposer si besoin un examen génétique par prélèvement de liquide amniotique.

Après quelques mois de grossesse, le gynécologue-obstétricien peut examiner le sexe de l’enfant à l’aide d’une échographie. Lorsque ce dernier est obstétricien (chirurgie) dans un service hospitalier ou une clinique, il supervise l’accouchement, fréquemment pratiqué par une sage-femme. Au moindre problème, il intervient : péridurale (anesthésie locale), incision du périnée, césarienne… Il surveille également les conséquences de l’accouchement sur la santé de la mère.

Au-delà de l’accouchement, le gynécologue suit toutes les phases de la vie de la femme : sexualité, contraception, ligature des trompes…

Sur le plan de la prévention, c’est encore le gynécologue-obstétricien qui surveille le col de l’utérus et les ovaires, pour y déceler la moindre anomalie, et qui interprète les mammographies pour dépister un éventuel cancer du sein.

  • Compétences du gynécologue-obstétricien

Pour devenir un bon gynécologue-obstétricien, il est important voire même indispensable d’avoir certaines compétences :

  •  Aptitudes d’écoute et empathie
  • Stabilité nerveuse et physique
  •  Rigueur et soin
  •  Intelligence scientifique

Quelles formations faut-il suivre pour devenir gynécologue-obstétricien ?

En tant que médecin, le gynécologue-obstétricien a passé toutes les étapes du cursus des études médicales :

  • Paces (1ère année commune aux études de santé)
  • 2ème et 3ème années : tronc commun insérant des cours magistraux, des TP et études dirigées, des stages. Au programme : sémiologie, physiologie, anatomie et des matières optionnelles.
  • 4ème, 5ème et 6ème années (externat) : formation médicale complète (pathologies, thérapeutique et prévention)
  • ECN (Epreuves Classantes Nationales) : le classement à l’issue des ECN détermine la possibilité plus ou moins large de choisir sa spécialité.

Le gynécologue-obstétricien peut exercer à l’hôpital, à temps plein ou à temps partiel, ou avoir son propre cabinet. Bien souvent, il combine les deux options. Le métier est exigeant : travailler la nuit et le week-end font parties intégrantes de sa vie professionnelle. Avec de l’expérience, il peut accéder au poste de médecin chef de service à l’hôpital. Il peut aussi se tourner vers l’enseignement et la recherche. Cependant, malgré ces contraintes, la profession se féminise et les débouchés sont nombreux.

nec ut Sed venenatis, efficitur. ut vulputate, mattis commodo Donec ipsum